Nazca

A la rencontre de la folk et du chant tribal, Nazca donne à ses mélodies pop un aspect sauvage et organique : des percussions brutes, parfois guerrières, soutenant des voix cristallines, dont les harmonies savantes se mêlent au ukulélé et aux nappes sonores du clavier. Un métissage paradoxal entre douceur et puissance, une impression de vie, de « naissance », dont « Nazca » est l’interprétation en espagnol. C’est une formation intimiste, tant dans son rapport à la musique qu’au public, qui vous scrute et vous caresse du regard. L’invitation sur le fil de Nazca s’apparente à la découverte d’un microcosme tissé en pleine jungle musicale; la découverte d’un peuple nomade imaginaire dont l’identité se décline au rythme de célébrations à la nature, pour en faire surgir toute la beauté de l’unité.